Blog du PDG

16 mars 2020

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

Au-delà des grands titres de la presse et de tout le bruit autour de quelque chose qui ne vaudrait même pas la peine d’être mentionné du tout, la situation actuelle mérite de se pencher sur ce que cela signifie réellement pour les grands voyageurs. On peut y trouver deux effets concrets positifs. Tout d’abord, de nombreuses compagnies aériennes ont officiellement changé les règles de renouvellement pour les membres d’élite, en prolongeant la période de validité ou en abaissant les critères de celui-ci. Si le programme auquel vous adhérez ne l’a pas encore fait et que votre date de renouvellement est proche, ça peut valoir la peine de les contacter et de leur demander une exception étant donnée la situation actuelle. Il y a de fortes chances que de telles demandes soient prises en considération. Ensuite, puisque comme les avions sont vides, il y a plein de capacité pour des primes/ Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour utiliser tous vos miles, puisque vous devriez obtenir plus facilement ce que vous souhaitez. Y compris pour des choses qui étaient jusque là vraisemblablement impossibles comme les billets de prime multiples en première classe etc. Même des compagnies aériennes de taille moyenne telles que Finnair ont annoncé qu’elles mettraient à disposition 500 000 places de prime supplémentaires pendant les prochains mois. Plutôt que de garder les avions vides, celles-ci préfèrent clairement vous laisser utiliser vos miles pour ces places. Ainsi, si votre voyage vous emmène aux Etats-Unis ou en France, soyez prudent et faites attention à ne pas mourir dans une fusillade ou un accident de voiture. En effet, les risques sont plus élevés ici que celui de mourir d’un virus pour la plupart d’entre nous. Ah oui, et une gentille demande à tous les PDG des compagnies aériennes: S’il vous plaît, arrêtez de nous envoyer des e-mails nous informant que vous nettoyez vos avions. Ce n’était pas déjà le cas auparavant?? #dontstopflying