Blog du PDG

16 septembre 2019

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Sta-Bra

Décidemment, il y a des choses dans la vie qui ne vont pas ensemble. Comme par exemple la Star Alliance et le Brésil. Durant sa courte histoire, l’alliance a réussi à intégrer successivement deux compagnies aériennes dans le pays en tant que membres et les deux ont fait faillite. À la suite de l’échec de Varig dès la première heure, le même sort a été réservé à Avianca Brasil. Et comme ce fût le cas avec Varig (ou comme pour n’importe quelle autre faillite dans d’autres marchés), l’alliance est restée complètement muette quant à ce qui pourrait se passer avec les points non-utilisés pour les membres d’Amigo. Un tel manque d’engagement envers les membres ne fait qu’accélérer la baisse d’importance des alliances: Alors qu’elles proposent certains avantages quand le ciel est dégagé, les clients aimeraient bien pouvoir compter également sur elles quand il y a de l’orage dans l’air. Ceci inclut certainement le moment quand il est question d’honorer les miles d’une compagnie aérienne membre en faillite. Suite à une telle histoire, on peut se demander si la nouvelle vedette brésilienne Azul Airlines, qui a déjà des relations bilatérales étroites avec les partenaires de la Star TAP Air Portugal et United, sera bien tentée un jour de se joindre à l’alliance… La compagnie colombienne Avianca et son programme LifeMiles ne sont pas concernés par ces développements.