Blog du PDG

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Au moins pour quelque temps, la vie d’un membre d’élite risque de ne plus être ce que c’était – et on se posera la question de la valeur de ces privilèges et des efforts à y mettre pour devenir un tel membre de manière sérieuse. Comme le traffic reprend, it devient maintenant plus clair comme les compagnies aériennes s’imaginent l’avenir. Pour la plupart des membres d’élite, les surclassements gratuits (qui sont particulièrement populaires dans les programmes nor-américains) et l’accès au salon sont les deux avantages d’élite les plus précieux. De manière officielle, personne ne les réduit en tant que tel, mais les compagnies aériennes ont déjà averti qu’elles n’accorderaient peut-être pas des sucrclassements à tout le monde y ayant droit, même s’il y a des places disponibles afin de ne pas surcharger les cabines premiums si le fond de l’avion est vide. Aussi l’expérience des salons ne sera plus la même. Des restrictions de capacité seront mises en place, oubliez les buffets et bars en libre service. Les salons restent évidemment un endroit calme pour travailler – mais comme les grands voyageurs sont les premiers à reprendre les airs, vous risquez trouver beaucoup d’aéroports où la zone publique sera, en effet, plus calme. Et puis, on a toujours ces cas particuliers: Tandis que c’est certainement une bonne idée de limiter sa consommation d’alcohol lors des déplacements, certains salons abusent de la situation actuelle afin d’imposer des limites sur de telles consommations. Comment ceci est vraiment lié à la pandémie reste toutefois un mystère…