Blog du PDG

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Toutes les compagnies aériennes essaient de trouver un chemin pour s’assurer qu’elles seront toujours parmi nous d’ici un an. Malgré leurs efforts extraordinaires, beaucoup parmi elles n’y parviendront quand même pas. Mais Alitalia a trouvé la solution la plus simple: Sans que personne ne s’en soit vraiment rendu compte, ils ont arrêté l’ancienne Alitalia, régistrée comme Alitalia-sai, le 29 juin et ont créé une nouvelle, Alitalia-tai. En un mot, il s’y agit d’une société sans dettes avec un capital de démarrage de 3 milliards EUR sous forme d’aides d’état, mais en assumant les dettes liées à son programme Frequent Flyer MilleMiglia qui n’est pas directement concerné par cette transaction. Toutefois, l’union européenne a conditionné son approbation à ce qu’Alitalia « fait une rupture nette avec son passé ». En regardant sa flotte, réseau, management/personnel et programme Frequent Flyer, il y a certainement plus de raisons pour des doutes qu’autre chose concernant cette condition. Mais si ça ne marche pas avec Alitalia-tai, pourquoi pas essayer avec -uai, -vai, -wai etc.? Au moins jusqu’à ce qu’également le dernier membre de MilleMiglia a réussi à utililser tous ses miles?