Dernières nouvelles

DERNIERES NOUVELLES


Voici les dernières nouvelles les plus intéressantes des programmes Frequent Flyer!

Cette page vous fournit régulièrement les dernières nouvelles des programmes Frequent Flyer. Toutefois, un service complet d'information serait bien trop exhaustif et de peu d'utilité pour vous. C'est pour cela que nous sélectionnons toujours les nouvelles que nous considérons être les plus importantes pour répondre le mieux aux besoins de nos clients.

Si vous utilisez notre service Frequent Flyer et optez pour recevoir ces nouvelles, nous vous les envoyons gratuitement et automatiquement par courrier électronique dès qu’elles sont publiées.

Au cas où vous auriez besoin de plus d'informations sur les programmes spécifiques mentionnés ci-dessous, vous avez la possibilité de vous connecter directement à leurs pages Frequent Flyer par notre liste FFP.

Nous proposons un service pour les opérateurs de programme de fournir une newsletter mensuelle individualisée couvrant tous les développements pertinents dans des programmes des concurrents qui ont une importance pour eux. Si vous êtes un opérateur d'un programme, veuillez bien nous contacter pour de plus amples détails concernant ce service.

Regardez également régulièrement nos flash infos sous la barre du menu pour davantage de nouvelles quant aux programmes Frequent Flyer et à Global Flight.


Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

AC

Comme beaucoup d’autres compagnies aériennes, Air Canada a introduit des tarifs groupés, et le cumul de miles s’applique désormais en fonction du type du tarif. Air Canada n’est pas la première compagnie aérienne à mettre en place cette logique dans son « propre » programme Aeroplan et, peu à peu, dans ceux de ses partenaires. En effet, au départ cette pratique a été inventée par Air Berlin (espérons que ceci ne soit pas un mauvais signe pour la compagnie!). Sa particularité est que chaque classe de réservation peut être utilisée pour chaque groupe de tarif et, permet ainsi de cumuler un montant de miles différent. Avoir connaissance de la classe de réservation (ce qui peut souvent s’avérer être très difficile en soi!) n’est donc plus suffisant pour connaître le montant de miles à gagner. Autrement dit, et comme Singapore Airlines l’annonce à ses propres membres dans sa communication sur ce changement chez Air Canada: Si vous ne réservez pas sur aircanada.com, vous risquez de ne pas savoir quelle option tarifaire vous avez choisi. La seule recommandation qu’elle leur donne est de vérifier le relevé de compte après le vol afin de comprendre combien de miles on a cumulé…

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

FZ-EK

Suite au rapprochement commercial entre le géant Emirates et la petite FlyDubai (du moins si on la compare à un tel géant), et comme on pouvait s’y attendre, cette dernière arrêtera son propre programme Frequent Flyer OPEN le 31 juillet, le programme n’étant introduit qu’il y a peu de temps. Skywards deviendra alors la seule option pour les passagers de FlyDubai qui souhaitent cumuler des points. Ils n’auront plus le choix entre les deux programmes comme c’est encore le cas. Le plus décevant dans ce changement réside dans le fait que les passagers réguliers, en plus d’être forcés à se rattacher à un programme nettement moins gratifiant, ne verront pas leurs points non utilisés en OPEN se transférer vers Skywards. Ainsi, au 1er août, les points non utilisés seront transformés automatiquement en un coupon valable uniquement pour des vols avec FlyDubai. Au final, Emirates a donc réussi à gagner l’accès à une base de clients additionnelle sans avoir à

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

EY

La machine marketing de chez Etihad tourne toujours aussi rond en parvenant à positionner la perte de 1,52 milliards de USD (!) en 2017 en tant que grand succès (certes cela reste un progrès si on la compare à la perte de 1,95 milliards en 2016!). Cependant la réalité devient de plus en plus sombre pour la compagnie, y compris pour son programme Frequent Flyer. En effet, Etihad Guest a souffert d’une perte de partenaires non-aériens sans précédent durant ces dernières semaines. La plupart des 40 partenaires concernés sont plutôt petits et ne représentent certainement pas des chiffres d’affaires énormes sur le programme mais étaient une réelle valeur ajoutée aux yeux de certains membres. On ne sait pas si c’est Etihad qui a annulé ces accords ou si l’initiative venaient des partenaires eux-mêmes, mais dans tous les cas cela reste un mauvais signe. Soit Etihad ne fait pas face à la réalité, ne comprenant toujours pas la gravité de la situation et conservant une attitude historique de supériorité et complètement déplacée dans cette situation; soit ce sont les partenaires qui ont débuté un exodus du programme en masse afin de ne plus être associés à la marque d’une étoile en pleine déchéance. Au-delà de tous ces partenariats non-aériens stoppés, l’accord bilatéral avec Ukraine International Airlines a aussi été arrêté.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

LH-AF

Plus tôt dans l’année, les deux plus grands programmes Frequent Flyer européens, Miles & More de Lufthansa et Flying Blue d’Air France KLM, ont changé leurs programmes sur une base de recettes – et les clients commencent à découvrir ce que ceci signifie réellement pour eux. Miles & More s’est apparemment un peu trop dépêché pour arriver sur le marché et a dû avouer des problèmes techniques majeurs, comme le reporte le journal le plus important d’Allemagne Frankfurter Allgemeine Zeitung (ils ont fait l’annonce du changement après Air France KLM l’an dernier, mais étaient les premiers à le mettre en place). Cependant, en se rendant compte que tout d’un coup ils ne gagnent que quelques centaines de miles pour un vol long-courrier à un tarif réduit avec le nouveau système, au lieu de quelques milliers, les clients risquent seulement, dans de nombreux cas, de penser à un problème technique. Et comme Miles & More affiche les crédits pour chaque secteur de vol, les relevés de compte montrent régulièrement des vols de correspondance avec une valeur de miles consistant de 2 chiffres… Aucun problème technique similaire n’a été reporté de la part de Flying Blue, mais le calculateur de miles permettant de déterminer les valeurs de primes minimales par route porte à confusion. En effet, souvent on ne peut pas trouver de telles valeurs pendant plusieurs semaines, mais on peut également avoir des surprises positives: Tous les clients français souhaitant découvrir le lieu de la victoire de leur équipe de foot d’hier soir s’attendent à devoir payer au moins 15 000 miles pour un vol aller simple en classe économique de Paris à Moscou (le fait qu’il ne coûte que 11 000 miles quand vous commencez votre voyage à Toulouse, Nice ou Marseille en ayant besoin d’un secteur supplémentaire est une autre question…). Toutefois, en réalité vous pouvez même économiser 500 miles sur le tarif le plus bas en utilisant une correspondance avec Czech Airlines par Prague. Est-ce que ce cheminement est volontaire? Ou est-ce un manque de professionnalisme? A chacun de s’en faire son idée. Cependant, les deux options n’aident pas à gagner la confiance des clients qui serait pourtant nécessaire durant des périodes avec de tels changements.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

F9

Frontier a renouvelé sa carte de crédit co-brandée et propose désormais, en plus d’autres améliorations, le cumul parallèle des miles de prime et de statut pour des dépenses avec la carte de crédit, sans limites quelconques. Ainsi, en dépensant 100 000 USD par an et sans même avoir besoin de réserver un vol, on accède au niveau d’élite le plus élevé dans lequel on retrouve l’un des bénéfices clés du programme EarlyReturns: la possibilité de remboursement intégral de tous les billets de Frontier (même ceux qui sont à priori non-remboursables). Donc en bref, si vous êtes assez riche pour dépenser de telles sommes, sans forcément vouloir les investir dans l’achat de billets d’avion onéreux, cette nouvelle carte pourrait en effet être pour vous!