Archives de l’auteur

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

Ce n’est jamais le bon moment pour une augmentation des primes. A la limite ceci peut se justifier si ça arrive lorsqu’on est basé sur les recettes côté cumul et qu’on utilise un barème de prime à prix fixes. Même si les coûts augmentent, ceci se reflète en effet sur les prix des billets plus élevés ce qui signifie qu’il faut payer plus pour obtenir le même nombre de miles. Mais la sagesse de forcer une augmentation de primes doit être bien réfléchie, en particulier quand celle-ci arrive juste au début d’une reprise de fonctionnement encore bien fragile dans une grande partie de l’Asie. Ceci est exactement ce que fait Singapore Airlines avec la mise en place d’une augmentation de tous les barèmes de primes et de surclassement sans exception dans son programme KrisFlyer. Ceci se fera dès le 5 juillet, à la fois pour les vols avec Singapore Airlines et Star Alliance. Les prix pour les quelques partenaires aériens indépendants vont également augmenter dans un avenir proche. Les prix augmentent en moyenne de 10% bien que de nombreux vols long-courriers avec Star Alliance augmentent jusqu’à 20% dans les cabines supérieures. Quand les livres d’histoire identifieront un jour les perdants de la crise actuelle et dédieront un paragraphe à Singapore Airlines, la date du 5 juillet 2022 et ce qui s’est passé ce jour-là devrait certainement être mentionnée.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

L’annonce du gouvernement américain d’arrêter les tests Covid pour les voyageurs internationaux (tout en maintenant l’obligation vaccinale) est certainement une stimulation bienvenue pour les voyages. Mais si vous avez l’intention d’utiliser vos miles pour vous y rendre en classe d’affaires, vous devriez faire attention en particulier avec certaines compagnies aériennes européennes qui sont devenues complètement folles avec les suppléments de carburant sur des vols long-courriers. Ainsi, un membre de l’Executive Club voyageant avec British Airways entre Londres et New York doit actuellement acquitter 996 EUR en taxes et frais pour un aller-retour. Lufthansa attend des membres Miles & More qu’ils paient 574 EUR pour un aller-retour de Francfort à New York. Leurs partenaires respectifs américains font certes mieux, mais pas non plus ce qu’on attendrait vraiment d’un voyage « gratuit » dans certains cas. American Airlines demande pour des vols de Londres 650 USD aux membres d’AAdvantage tandis que les membres de MileagePlus de United doivent payer 134 USD pour des vols de Francfort, donc seulement env. 22% du montant applicable aux membres Miles & More.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

Actuellement Finnair ne se réjouit peut-être plus de sa position forte en tant qu’option de voyage entre l’Europe et le Nord de l’Asie car elle doit éviter l’espace aérien russe, ce qui prolonge certains temps de vol de plus de trois heures. Mais elle reste bien entendu une compagnie aérienne importante qui vient également d’améliorer son produit avec l’introduction d’une cabine Premium Economy. Elle peut aussi être une option intéressante pour la côte Ouest des Etats-Unis (où Seattle est sa nouvelle destination la plus récente). Toutefois, son Finnair Plus ne marche probablement pour vous que lorsque vous faites vraiment la majorité de vos voyages avec Finnair. Sinon, d’autres programmes de oneworld risquent d’être de meilleures options. Dans ce cas-là, ça devrait être une bonne nouvelle pour vous d’apprendre que l’Executive Club de British Airways et le programme de sa sœur Iberia, Iberia Plus, ont augmenté de manière considérable les taux de cumul en classe d’affaires pour les vols de Finnair. En effet, ils vont désormais jusqu’à 250% des miles parcourus, en les alignant avec la structure plus généreuse appliquée à leurs propres vols et ceux d’autres partenaires proches. Cependant le terme standard “miles parcourus” porte certainement à confusion en volant vers l’Asie car le calcul est toujours basé sur la distance (théorique) la plus courte de point à point, sans prendre en compte la distance réelle, comprenant le bonus Poutine.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

Si la position de l’hôtel envers la Russie est un facteur de choix pour vous pour la réservation de votre prochain séjour, Marriott est peut-être l’option à regarder. Tandis que d’autres sociétés hôtelières adoptent souvent une position plus ou moins ambiguë ou cherchent plutôt l’exposition aux médias avec des actions spécifiques, Marriott est plus sérieux quant à ses actions. Non seulement ils ont annoncé arrêter toutes les opérations en Russie (où ils gèrent 22 hôtels) mais en plus ils égalisent des dons de points par les membres de Marriott Bonvoy pour des organismes caritatifs travaillant avec l’Ukraine cette année, jusqu’à 100 millions de points (la moitié de ce chiffre étant déjà atteint). Et comme dernière action (certainement la plus importante pour les personnes concernées) l’entreprise se concentre sur l’embauche des réfugiés ukrainiens, avec 250 d’eux travaillant déjà dans 15 pays en Europe.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

Si vous prévoyez un séjour hôtelier quelconque en Amérique du Nord ou aux Caraïbes avant le 4 septembre, cette promotion de Best Western est pour vous car elle n’est pas vraiment un casse-tête. En effet, les membres de Best Western Rewards passant deux nuitées dans n’importe quel établissement gagnent un voucher pour une nuit gratuite. On ne peut gagner qu’un voucher dans le cadre de cette promotion, mais il est évidemment possible de maximiser la promotion en réservant des nuits par exemple sous votre propre nom, puis d’autres sous le nom d’autres membres de votre famille. La nuit gratuite doit être utilisée entre le 5 septembre et le 16 février 2023 en semaine et uniquement dans la région. Si vous voyagez en Europe centrale: Pour trois séjours dans la région jusqu’au 31 août, on peut gagner 3 000 points de bonus.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans CEO Blog

ravindra

I’ve been passionate about aviation ever since I can remember and about FFPs ever since I started to think – yes, I am not one of these young bloggers, who were even not yet among us on 01 May 1981, when an idea of American Airlines was to change our world forever! So obviously I’ve tried to turn my passion into work.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Mauvaise nouvelle pour les grands voyageurs d’Eurowings: Le programme Boomerang Club sera arrêté le 30 juin et on propose aux clients un « surclassement » vers Miles & More. Ce que Lufthansa comprend exactement en parlant d’un tel « surclassement » risque toutefois de rester un mystère pour le membre moyen du Boomerang Club: Au lieu de 10 miles par EUR dépensé, on ne gagnera par la suite que 4 miles par EUR et des vols de prime à l’intérieur de l’Europe coûteront à ce moment-là 35 000 miles pour un aller retour au lieu de 10 000 miles pour un aller simple. Ceci correspond donc plutôt à une dévaluation par cinq ce que même le rouble russe n’a pas réussi. Comme Eurowings participe également dans quelques autres programmes de la Star Alliance, on y est légèrement mieux – mais on n’y retrouvera plus la générosité du Boomerang Club non plus.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Les alliances des compagnies aériennes ont pris plus de deux mois pour prendre un pas simple: de mettre en veille l’adhésion des compagnies aériennes russes. Et c’était en effet oneworld avec son membre S7 Airlines qui s’est montrée souvent critique envers le pouvoir en tant que compagnie privée (et sans le courage de ses pilotes, des personnes telles que Nawalny ne seraient plus en vie) qui a mené la danse, obligeant SkyTeam à faire pareil quelques jours après avec la compagnie nationale Aeroflot. Mais tout reste à demi-teinte: Tandis que c’est certainement correct de simplement « mettre en pause » l’adhésion dans de telles situations (indiquant qu’un changement de régime rouvrirait les portes), il est en effet laissé à chaque compagnie aérienne individuelle de décider quoi faire avec les accords Frequent Flyer. Ainsi, la plupart des partenariats Frequent Flyer restent entièrement en place, à l’exception des quelques compagnies aériennes (européennes et américaines) qui ont pris des initiatives correspondantes à titre individuelle. Mais même le précurseur Delta qui a exclut Aeroflot de son programme SkyMiles rapidement dès le 28 février, a honoré le préavis contractuel de trois mois ce qui signifie qu’encore aujourd’hui, les membres de  Delta peuvent en effet gagner des miles sur des vols d’Aeroflot – et continuent ainsi à financer la guerre en Ukraine.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Qatar Airways et Virgin Australia ont annoncé un partenariat réciproque dans leurs programmes Privilege Club et Velocity qui sera mis en place dans les prochains mois. Ce qui ne semble qu’un partenariat ordinaire à première vue est quand même bien plus intéressante que ça: Comme Qatar Airways est également un partenaire de Qantas au sein de l’alliance oneworld, le Privilege Club deviendra ainsi l’endroit pour combiner des points pour des vols avec les deux compagnies aériennes australiennes principales. De l’autre côté, Velocity permettra dans l’avenir de combiner des points entre le numéro 2 et 3 du Moyen Orient, Qatar Airways et Etihad. Le programme reste cependant restreint aux résidents en Océanie.