Archives de l’auteur

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

Peu auraient parié sur la survie du membre de la Star Alliance South African – mais c’est  ce qu’il s’est passé, du moins jusqu’ici, un peu à la surprise générale. Avec la reprise récente des vols de South African, son programme Voyager a rouvert l’utilisation des primes qui étaient suspendues pendant bien plus d’une année. Tandis que la compagnie aérienne et le programme fêtent ceci comme grande victoire (dans quel monde vivons-nous??!), ils semblent avoir complètement oublié que South African est factuellement toujours un membre de la Star Alliance: L’utilisation des miles n’est maintenant autorisée que sur la poignée de vols nationaux et régionaux que la compagnie aérienne exploite, mais pas sur des partenaires aériens quelconques. Est-ce que ceci changera avant que la Covid 22 ne tue la compagnie aérienne pour toujours? Ceci est un autre pari sur lequel vous ne souhaitez peut-être pas placer toute votre fortune.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

Le seul moyen de gagner des points de fidélité avec la compagnie américaine Allegiant Air était jusqu’ici l’utilisation de leur carte de crédit co-marquée. Ceci a certainement exigé un engagement envers la compagnie que tous n’étaient pas prêts à faire. Tout a maintenant changé car Allways Rewards a démarré, ce programme permet aux membres de gagner 1% de leurs dépenses sous forme de crédit. Certes, ceci est moins généreux que d’autres programmes, mais il deviendra en effet plus lucratif au cours de l’année quand les membres d’Allways Rewards recevront également une réduction directe de 5% sur tous les tarifs. Le crédit de 1% double également en dépassant le seuil de 500 USD ce qui n’est pas impossible comme les points sont accordés à l’acheteur, pas au voyageur. Ainsi, si vous réservez pour toute votre famille ou groupe d’amis, vous recevrez tous les points. Le programme propose également des opportunités supplémentaires pour gagner et utiliser ces points, notamment dans le domaine des concerts et des sports qui ne sont pas très bien représentés dans d’autres programmes Frequent Flyer. De plus pour ceux qui souhaitent s’engager davantage avec la compagnie, la carte co-marquée existe encore.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

Quand Radisson Rewards a été divisé en deux programmes séparés en fonction de la zone géographique, l’attente était que les choses se compliqueraient un peu pour des clients voyageant entre les deux régions, mais que ce serait en gros « business as usual’. Ceci est peut-être vrai – sauf si vous habitez en dehors de la région des Amériques et souhaitez transférer vos points vers des miles Frequent Flyer. La plupart des programmes Frequent Flyer restaient en effet des partenaires de la version américaine sous laquelle il est possible de transférer des points vers 24 programmes Frequent Flyer, cependant à l’heure actuelle les membres de toutes les autres régions n’ont plus qu’un choix parmi quatre (!) programmes. Il reste à voir si cette problématique sera corrigée dans un avenir proche. De plus, nous rappelons que tout le monde peut s’inscrire aux deux programmes et transférer les points gratuitement entre eux. Cela permet aux partenaires de disposer d’un choix plus grand de transfert parmi les programmes Frequent Flyer.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

Tandis que l’expérience client des deux versions du programme Radisson Rewards vise à avoir l’air harmonisée, il y a un domaine où les différences deviennent néanmoins assez rapidement évidentes: au niveau des promotions. En effet, les deux programmes proposent leurs offres de manière indépendante l’un de l’autre. Et en ce moment, il est certainement plus avantageux d’être un membre de la version américaine du programme: Si vous utilisez un séjour de prime de deux nuits jusqu’au 31 décembre, vous recevez un certificat pour une nuit gratuite supplémentaire, à utiliser entre le 17 janvier et le 22 mai 2022. Vous pouvez obtenir jusqu’à cinq de ces certificats.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans News

Bien que de nombreux programmes hôteliers font actuellement beaucoup d’efforts pour leurs membres de fidélisation, les plateformes de réservation indépendantes continuent à proposer une meilleure valeur pour beaucoup et principalement pour ceux sans affiliation spécifique envers une chaine hôtelière ou bien des voyageurs moins fréquents. Si vous vous considérez vous-même dans cette deuxième catégorie, vous devriez agir plutôt rapidement et réserver un maximum de vos prochains séjours hôteliers jusqu’au 17 septembre à travers la plateforme Kaligo. En effet, le cumul de points/miles avec le programme partenaire de votre choix qui est déjà plutôt généreux en temps normal, sera doublé! La promotion s’applique pour des séjours jusqu’au 30 juin 2022.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Tandis qu’on peut assumer avec une quasi-certitude que la nouvelle compagnie nationale italienne ITA qui commencera ses opérations le 15 octobre sera en gros une résurrection d’Alitalia, mais sans dette, il y aura une différence majeure: La société n’aura pas la permission de continuer le programme MilleMiglia d’Alitalia. Ceci signifie d’un côté que la nouvelle compagnie aérienne démarrera probablement sans programme de fidélisation car il sera techniquement impossible d’introduire un programme de zéro en si peu de temps. De plus, nous nous attendons à ce qu’ITA reste au sein de l’alliance SkyTeam, vous devriez donc toujours être en mesure de gagner des miles à travers des programmes de SkyTeam. Cependant il est même plus important de noter que tous les miles de MilleMiglia n’auront simplement plus de valeur le 15 octobre. Il n’y a pas d’autre solution que d’essayer de les utiliser immédiatement – de préférence avec des compagnies aériennes partenaires – tout en espérant que l’ancienne Alitalia ne se préoccupe plus de ses dettes et vous laissera les utiliser sans restrictions quelconque. Une utilisation avec une compagnie aérienne partenaire n’est peut-être pas garantie si vous voyagez après le 15 octobre car vous serez en possession d’un billet d’une compagnie aérienne qui n’existe plus.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Miles & More a introduit MilesPay ce qui permet en gros de transformer des miles en espèces. Tandis que cette possibilité représente une petite révolution technologique, la valeur de cette proposition la rend certainement une option à ne pas considérer: Similairement à ses primes non aériennes, Miles & More ne propose une valeur d’utilisation que de 0,3 EUR centime par mile. Même avec cette proposition plutôt médiocre du programme pour les primes aériennes, une valeur par mile considérablement plus élevé peut être atteinte avec des primes traditionnelles. Si vous vous intéressez néanmoins à cette possibilité, vous devriez savoir que chaque transaction que vous souhaitez payer par des miles doit être activée auparavant manuellement dans l’application de Miles & More app. Par ailleurs une telle activation ne restera valable que 15 minutes – ce qui est probablement le meilleur compromis qui a pu être trouvé entre des aspects de sécurité et une orientation client. Initialement, cette possibilité est limitée aux détenteurs d’une MasterCard co-marquée en Allemagne, mais le plan est de l’étendre à d’autres cartes et à d’autres marchés à l’avenir.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Emirates vient de lancer globalement les offres Skywards+, un abonnement payant annuel dans son programme Skywards. Les abonnements existent à trois prix différents et proposent, en bref, un bonus de 20% des miles cumulés sur les vols d’Emirates, une réduction de 20% sur les primes de vol avec Emirates, une franchise bagage supplémentaire et un certain nombre des pass pour des accès aux salons. L’abonnement de base coûte 399 USD par an. Comme le prix est peut-être un peu élevé, les membres devraient faire – chaque année – un calcul soigné si l’abonnement vaut vraiment son prix pour eux. Par exemple, si vous assumez une valeur de 1 centime américain par mile, l’abonnement de base devrait vous permettre d’économiser au moins 40 000 miles. Ceci serait donc le cas si vous prévoyez d’utiliser au moins 200 000 miles dans l’année, mais ce seuil s’abaisse en prenant en considération les miles de bonus gagnés sur les vols payés ou encore la valeur monétaire des autres avantages. Il semble donc évident que ces abonnements n’ont dû sens que si on utilise un nombre important de points, et comme la réduction de 20% reste la même pour les abonnements plus coûteux (mais est élargie ici à des primes de surclassement), le business case pour ceux-ci devient probablement bien plus difficile. Vous devriez bien noter que tous les avantages ne s’appliquent qu’aux vols d’Emirates et excluent ainsi notamment FlyDubai.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Si on exclut l’Afrique du Sud et l’Afrique du Nord, on pourrait presque avoir l’impression que le Covid n’existe pas sur le continent africain. Des compagnies aériennes telles qu’Ethiopian Airlines en témoignent et se portent, en effet, en assez bonne santé. Ethiopian y poursuit même son expansion et vient de débuter des vols vers Bosaso, la troisième plus grande ville en Somalie. En s’y rendant avec Ethiopian jusqu’au 3 septembre, les membres de son programme ShebaMiles gagnent ainsi le double des miles de base. Comme à l’époque.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Si vous habitez en dehors des Emirats Arabes Unis et prévoyez de visiter Dubaï entre le 1er octobre et le 31 mars, vous devriez considérer l’option Emirates pour votre voyage: en plus des miles normaux que vous gagnez pour votre voyage avec Skywards, Emirates accordera 1 mile par minute de leur séjour à Dubaï à des visiteurs externes s’ils utilisent Emirates pour leur voyage vers la ville. Ceci sert à fêter le fait que l’Expo 2020 (reporté) aura lieu à Dubaï pendant cette période, mais il n’y a pas besoin de vraiment visiter l’Expo pour gagner les miles. Le bonus ne peut être gagné que pendant le premier voyage dépassant 24 heures, tout en étant plafonnée à 5 000 miles. Et pas de besoin d’appliquer des tactiques pour retarder le départ de votre vol de retour car le bonus est calculé sur la base des heures d’arrivée et de départ programmées, pas les réelles…