Dernières nouvelles

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Tous les détails n’ont pas encore été rendus publics, mais au moins la plupart. Air Canada renouvellera son programme Aeroplan le 8 novembre. En bref, la proposition de valeur de base se dégradera tandis quelques nouveaux éléments intéressants seront introduits. La plupart des prix de prime sera légèrement augmentée et le cumul sur Air Canada basculera vers une base de recettes début 2021, mais en appliquant un taux de cumul trop bas de 3 points par CAD ce qui signifie que la majorité des clients gagnera moins de points que maintenant. Du côté utilisation, tous les suppléments de carburant (y compris sur les compagnies aériennes partenaires) seront éliminés, mais des frais de dossier de 39 CAD par personne seront introduits pour des utilisation avec des compagnies aériennes partenaires. Chaque stop-over sera également assujetti à un supplément de 5 000 miles. De l’autre côté, un compte de famille sera introduit (qui n’est pas vraiment limité à des membres de famille) ainsi que, parmi d’autres, de nouveaux avantages pour les détenteurs d’une carte de crédit co-marquée et un nouvel avantage optionnel pour les membres d’élite appelé passe-statut. Ces passes peuvent être donnés à d’autres personnes qui bénéficieront des services prioritaires pour des vols pendant un jour, ensemble avec des compagnons de voyage si applicable. En résumé, les changements ne sont certainement pas noirs ou blanc, mais probablement plus blancs si vous résidez au Canada et plus noirs sinon. Donnant la situation actuelle, on se serait toutefois souhaité qu’Air Canada avait utilisé le retard de relancer le programme de rendre les changements un peu plus blancs pour tout le monde.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Les livres d’histoire appelleront Qatar Airways peut-être le gagnant de la crise. Et ceci ne serait pas par hasard, mais le résultat d’un engagement clair vis-à-vis le marché. En avril, la compagnie pour elle toute seule était responsable pour une part de marché globale de 17,8% (!) – plus que les quatre compagnies suivantes ensemble! Et elle comprend qu’elle a besoin de ses grands voyageurs. Après plusieurs offres dans le Privilege Club, la compagnie aérienne a maintenant annoncé d’arrêter l’ancienne expiration de miles au bout de trois ans pour chaque membre actif, défini en tant que membre avec un mouvement de compte tous les 36 mois. Tandis que beaucoup d’autres compagnies aériennes appliquent évidemment des règles similaires (y compris Etihad qui a récemment changé à cette règle avec une condition de 18 mois), basculer vers une telle règle ajoute une somme considérable de réserves financières pour n’importe quelle compagnie aérienne. Etant prêt d’accepter ceci dans le contexte actuel – c’est-à-dire de mettre les intérêts des membres au-dessus de tout le reste – est, au moins, très remarquable. Allons voir si ce voyage positif se poursuivra comme il ne reste pas mal de faiblesses dans le programme à corriger, notamment le manque général de générosité de la structure du programme.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Bien que LATAM ait déjà quitté l’alliance oneworld plutôt dans l’année, les membres de LATAM Pass ne l’ont pas trop ressenti car les avantages ont largement été maintenus (sauf, bien entendu, avec American Airlines qui avait quitté le programme). Tandis que les partenariats de cumul et d’utilisation continueront à être maintenus avec les anciens partenaires, des temps plus durs attendant les membres d’élite comme ils ne bénéficieront plus des avantages quelconques sur les compagnies aériennes de oneworld à partir du 1er octobre. Les nouveaux avantages déjà en place avec Delta ne compenseront probablement pas pour cette perte pour la plupart des voyageurs internationaux. Afin d’assouplir cette perte, les members d’élite de LATAM Pass se voient toutefois octroyés un bonus de miles modeste de 15 ou 30% en empruntant les anciens partenaires de oneworld, sauf sur les vols de/vers l’Amérique du Sud. Mais ce bonus ne sera offert que sur une base promotionnelle jusqu’au 31 décembre 2021…

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Nous n’avions à attendre que quelques jours jusqu’à ce que Lufthansa présentait sa réponse à la promotion attrayante d’Air France KLM. Elle est supérieure à l’offre de Flying Blue dans un point (significatif), mais inférieure dans tous les autres. Le point plus fort est qu’on obtient cinq fois plus de miles chez Miles & More sur les vols de Lufthansa – versus « seulement » le double chez Flying Blue. Mais ceci ne suffira guère pour se distinguer de Flying Blue en comparaison directe: La promotion de Miles & More ne s’applique qu’en classe économique sur la plupart des vols européens (les exceptions les plus importantes sont l’Espagne, le Portugal, la Russie et la Grèce) pour un maximum de huit secteurs, elle ne concerne que des miles de prime, mais pas les miles de statut et elle n’est valable que jusqu’au 30 septembre. En plus, une inscription jusqu’au 31 août est nécessaire (mais les réservations de vols peuvent avoir lieu plus tard). Il faudrait également prendre note que la promotion n’est valable qu’avec Lufthansa elle-même, mais pas sur les autres opérateurs du programme tels que Swiss, Austrian, Brussels Airlines ou LOT.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Et encore quelques jours plus tard, British Airways est sortie avec sa version d’une promotion de miles pour ses membres de l’Executive Club qui se situe quelque part entre Miles & More et Flying Blue au niveau de l’attrait global. Le double de miles est gagné sur les dix premiers secteurs effectués avec British Airways jusqu’au 31 décembre sur tout le réseau. Les réservations pour cette offre doivent cependant être effectuées avant le 31 août.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Jusqu’à présent, les compagnies aériennes étaient réticentes avec des offres de miles généreuses. Elles semblaient plutôt compter sur les aides d’état que sur des clients. Southwest Airlines et Finnair figuraient parmi les exceptions avec leurs promotions générales pour un doublement de points sur leurs vols flights dans leurs programmes respectifs Rapid Rewards et Finnair Plus. Air France KLM met maintenant toutefois la pression sur d’autres compagnies aériennes comme ils viennent de démarrer une promotion pour un doublement de miles et des points de statut dans son Flying Blue – pour tous les vols jusqu’au 31 décembre. Des exclusions et restrictions et de l’offre: Aucune! Une inscription à cette promotion n’est pas nécessaire.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Le Brésil n’est pas un endroit réputé pour les tremblements de terre, mais l’annonce de la coopération étroite entre entre LATAM et Azul, y compris un partenariat Frequent Flyer dans leurs programmes LATAM Pass et Tudo Azul, le mois dernier avait la magnitude d’un très puissant. La coopération entre les compagnie aériennes numéros 1 et 3 en Brésil est justifiée par la crise du secteur résultant du Covid, mais rendra la vie particulièrement dur pour Gol et son programme Smiles. Comme les autres partenariats d’Azul sont avec des compagnies du réseau Star (y compris le tout dernier partenariat avec Air Canada) tandis que LATAM Pass a gardé la plupart de ses anciens partenaires de oneworld malgé l’addition de Delta, les choses peuvent encore devenir très intéressantes dans un sens que les clients brésiliens pourront choisir un des deux programmes dans l’avenir en fonction de quelles compagnies aériennes partenaires internationales ils préfèrent. Et le réseau de partenaires internationaux reste évidemment également le point fort de Smiles.

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Toutes les compagnies aériennes essaient de trouver un chemin pour s’assurer qu’elles seront toujours parmi nous d’ici un an. Malgré leurs efforts extraordinaires, beaucoup parmi elles n’y parviendront quand même pas. Mais Alitalia a trouvé la solution la plus simple: Sans que personne ne s’en soit vraiment rendu compte, ils ont arrêté l’ancienne Alitalia, régistrée comme Alitalia-sai, le 29 juin et ont créé une nouvelle, Alitalia-tai. En un mot, il s’y agit d’une société sans dettes avec un capital de démarrage de 3 milliards EUR sous forme d’aides d’état, mais en assumant les dettes liées à son programme Frequent Flyer MilleMiglia qui n’est pas directement concerné par cette transaction. Toutefois, l’union européenne a conditionné son approbation à ce qu’Alitalia « fait une rupture nette avec son passé ». En regardant sa flotte, réseau, management/personnel et programme Frequent Flyer, il y a certainement plus de raisons pour des doutes qu’autre chose concernant cette condition. Mais si ça ne marche pas avec Alitalia-tai, pourquoi pas essayer avec -uai, -vai, -wai etc.? Au moins jusqu’à ce qu’également le dernier membre de MilleMiglia a réussi à utililser tous ses miles?

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Au moins pour quelque temps, la vie d’un membre d’élite risque de ne plus être ce que c’était – et on se posera la question de la valeur de ces privilèges et des efforts à y mettre pour devenir un tel membre de manière sérieuse. Comme le traffic reprend, it devient maintenant plus clair comme les compagnies aériennes s’imaginent l’avenir. Pour la plupart des membres d’élite, les surclassements gratuits (qui sont particulièrement populaires dans les programmes nor-américains) et l’accès au salon sont les deux avantages d’élite les plus précieux. De manière officielle, personne ne les réduit en tant que tel, mais les compagnies aériennes ont déjà averti qu’elles n’accorderaient peut-être pas des sucrclassements à tout le monde y ayant droit, même s’il y a des places disponibles afin de ne pas surcharger les cabines premiums si le fond de l’avion est vide. Aussi l’expérience des salons ne sera plus la même. Des restrictions de capacité seront mises en place, oubliez les buffets et bars en libre service. Les salons restent évidemment un endroit calme pour travailler – mais comme les grands voyageurs sont les premiers à reprendre les airs, vous risquez trouver beaucoup d’aéroports où la zone publique sera, en effet, plus calme. Et puis, on a toujours ces cas particuliers: Tandis que c’est certainement une bonne idée de limiter sa consommation d’alcohol lors des déplacements, certains salons abusent de la situation actuelle afin d’imposer des limites sur de telles consommations. Comment ceci est vraiment lié à la pandémie reste toutefois un mystère…

Ecrit par Ravindra Bhagwanani sur . Publié dans Archives

Seulement les personnes plus âgées parmi nous risquent avoir un souvenir vague qu’il y avait des rumeurs il y a longtemps qu’easyJet mettait en place un programme Frequent Flyer. Tandis qu’easyJet regrette maintenant certainement de ne pas avoir un tel outil à sa disposition pour l’aider à remplir de nouveau ses avions dans la situation actuelle, elle sera confrontée à un autre problème si jamais elle se décide néanmoins d’introduire un programme: Le nom logique pour son programme potentiel, Orange Miles, a maintenant été retenu par la compagnie aérienne afghane Kam Air pour son programme qui a démarré récemment. Mais la bonne nouvelle est qu’easyJet pourrait même s’inspirer de ce  programme plutôt rafraîchissante qui propose une non-expiration des points, un compte de famille flexible et un bonus pour des réservations en ligne.